Return to site

A propos de l'exclusion des chômeurs en Belgique

Solutions proposées par des citoyen/ne/s...

••• "La solution doit d’abord être un travail de fond, non linéaire, sans aller dans le court terme. Il est nécessaire de  former des professeurs plus  ancrés dans la réalité du monde du travail. Il faut donc donner une importance accrue aux études professionnelles avec du matériel récent.  Le monde des usines devrait donc fournir le matériel adapté pour les études professionnelles. L’information sur les débouchés n’est pas réglée de la même manière pour tout le monde, mais elle doit rester le cœur de toute solution à la recherche d’un emploi. En Allemagne, l’orientation professionnelle se réalise bien plus tôt que chez nous. La baisse du pouvoir d’achat ou la suppression d’emplois n’est pas une solution, car elle crée des disparités de classes encore plus grandes et occasionne des faillites d’entreprises en cascade. En effet, les entreprises n’ont plus de débouchés à cause de cela. Mais ce qui est important, c'est qu'il faut donner le goût aux études et au travail bien fait. Au niveau ministériel, montrer l’exemple d’anti-gaspi ou d'anti-fraude serait un début. Montrer que le travail apporte un plus pour l’individu.    
Pensons aussi au partage du travail et à la solidarité dans son ensemble ! N’oublions pas la solidarité inter-générationnelle. Il faut permettre aux aînés d’enseigner aux jeunes leurs savoirs; ces savoirs risquent de se perdre." (J. ♂) ---

••• "Je propose :
- l'individualisation des droits;
- la taxation sur la cumulation de plusieurs contrats à temps partiel considéré comme pour un seul contrat de travail si l'ensemble ne dépasse pas les 38 heures/semaine;
- le retrait des plans d'embauche et des cartes activa, ou en tout cas, la refonte totale du système, ne permettant plus aux employeurs de "jeter" les gens à la fin de plan d'embauche. De devoir les engager en CDI.
- l'abrogation pure et simple de cet article de loi." (I. ♀) ---

••• "Je comprends que le changement du règlement n’est pas facile à digérer.
Lors de mes consultations j’ai rencontré quelques personnes concernées.
Il faudrait d’abord comprendre que la source du problème n’est pas la crise économique, ni les décisions prises par l’état, la source se trouve à l’intérieur de nous.
Chaque être est capable de changer son destin indépendamment de la situation extérieure. Or, peu de personnes se rendent compte de cette capacité.
Depuis l’aube de l’humanité, la majorité des gens croit être dépendante des autorités; or ce n’est pas vrai. Ceux qui ne le croient pas deviennent les « leaders ».
Ce qui nous arrive dépend uniquement de notre état d’esprit, autrement dit : 'Change tes idées et ta vie change !'
Aujourd’hui, on parle beaucoup de la loi d'attraction; les individus se libèrent de leurs peurs, de toute sorte de dépendance et commencent à vivre dans la plénitude et la joie.
Bon nombre de livres en parlent; il y a aussi le DVD « Le secret », ou autres.
Nous vivons dans une époque qui nous invite à lâcher nos limites et à développer notre puissance.
Je pense que, par ce chemin, qui ne demande pas beaucoup d’effort, tout être humain transformera « son destin », afin de vivre convenablement, dans la liberté, la joie, la facilité et la tranquillité.
Que 2015 vous permette de découvrir votre propre puissance !" (U. ♀) ---

••• "Comme des "saints Thomas", les techniciens, statisticiens et conseilleurs des politiques "responsables" tentent le coup et examinent les conséquences. Les experts tarderont peut-être à reconnaître que la mesure était, à la fois, désastreuse pour les victimes et improductive pour l'économie générale : baisse de la consommation, report des charges sur les municipalités, augmentation des précarités et des aides indispensables, etc. Bref une mauvaise mesure pour tout le monde ! Baisse de la consommation de base, des rentrées TVA, et tout le cortège des suppressions d'emplois dans les commerces...
C'est pour cette raison que le premier ministre que je suis (désigné momentanément pour ce jeu de rôle) décide de faire un point très objectif d'ici quelques semaines.
Je rappelle cette citation d'Isabel Allende : "Cette nuit-là, la neige est tombée sur la capitale et le froid a tué des rosiers dans les jardins des riches et des pauvres dans les favellas". Image terrible. Les mêmes causes ne produisent pas les mêmes effets." (J.-M. ♂) ---

••• "Si je étais dans la peau du premier ministre, je lancerais des phases test, et il en résulterait de créer des zones libres et autonomes pour des êtres libres et autonomes, favorisant ainsi et réanimant la flore et la faune de la Belgique.
Par la permaculture, ils développeraient d'autres sciences pafois oubliées du genre de la maîtrise des énergies naturelles. Dans ce cas, l'on aurait le choix, soit de vivre dans le confort et le luxe, soit de vivre plus en phase avec la planète et la nature de toutes choses. Les exclus n'ont besoin que d'espaces et de partages." (J.-C. ♂) ---
All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly